4 équipements qui font gagner du temps en cuisine

par Raphaelle

Dans cet article tu découvriras : 

  • Les 4 appareils qui me font gagner énormément de temps dans ma préparation des repas
  • Pourquoi je me passe du micro-ondes 99% du temps

Déjà à l’époque où je n’avais pas d’enfants, je n’aimais pas cuisiner au quotidien. Cela m’amusait uniquement pour les occasions spéciales, ponctuellement.

En revanche cuisiner tous les jours, pas question ! Ce que nous mangions était donc minimaliste : légumes vapeur, riz, lentilles, quinoa, pâtes, poisson nature, oeufs durs.

Lorsque notre premier enfant est arrivé, nous avons continué comme cela un bon moment. Nous avions opté pour la DME (diversification menée par l’enfant) et il mangeait volontiers les légumes vapeur. Il consommait également des purées et des plats industriels chez son assistante maternelle car nous ne pouvions pas lui imposer la DME. 

Alors que je voyais mon enfant grandir, je me suis dit que cela ne pouvait pas durer éternellement. Nous avions habitué notre fils aux plats du commerce et il avait du mal à manger autre chose, en dehors des légumes nature. 

Quand il a eu environ 2 ans, j’ai voulu faire des efforts et me mettre à la cuisine pour plusieurs raisons :

  • Pour qu’il mange de la vraie nourriture, pas des plats industriels (même bio)
  • Pour lui faire découvrir de nouvelles textures et saveurs
  • Pour instaurer un vrai moment de partage autour du repas
  • Pour faire des économies en cuisinant davantage de plats par moi-même 

Mais comment trouver le temps de cuisiner ?
Entre le travail et notre enfants qui demandait beaucoup d’attention, sans parler du petit frère qui allait arriver, j’avais peu de temps pour la cuisine donc j’ai cherché à optimiser le temps de préparation au maximum. Je vais donc te parler des 4 équipements qui me font gagner un temps précieux.

1. Le cuit-vapeur électrique

J’ai choisi un cuit-vapeur de compétition : il est composé de 2 grands étages et peut en accueillir 3 nouveaux si je le souhaite (à acheter en plus). Je l’ai également choisi pour son option « vapeur douce », c’est à dire qu’il peut cuire à 80° et ainsi préserver davantage les nutriments. Pour tout te dire, j’utilise peu cette fonction car le temps de cuisson est démultiplié et j’ai souvent besoin d’aller vite.

Ce que j’aime chez mon cuit-vapeur :

  • Il s’arrête tout seul lorsque le temps défini est écoulé. Pas besoin d’être à côté pour surveiller une casserole. Comme je suis très prudente, je ne sors pas de chez moi s’il est en route.
  • Comme il est grand et comporte plusieurs étages, je peux cuire ou réchauffer plusieurs choses en même temps.
  • Je garde des plats au chaud jusqu’au moment de servir.
  • Je décongèle des plats en quelques minutes.
  • Je peux cuire du riz ou du quinoa. Il suffit de les mettre dans un plat qui supporte la chaleur avec la bonne quantité d’eau et on n’a plus besoin de surveiller la cuisson.
  • Je l’ai rarement fait, mais il y a même des recettes de gâteau avec une cuisson vapeur !

Je ne l’utilise jamais pour :

  • Cuire ou décongeler certains plats qui nécessitent une cuisson au four. Tout ce qui doit être sec ou croquant deviendrait mou et humide. 
  • Pour la cuisson des pâtes je préfère la casserole. Si je suis très pressée je fais des pâtes qui cuisent en 3min.

Je ne connais pas tous les modèles de cuit-vapeur. Le mien date de 2017 et coûtait autour de 300€. C’est un Dejelin. Il en existe peut-être des meilleurs mais je te donne la marque pour que tu puisses voir le style.  C’est un sacré investissement mais je ne regrette pas car je l’utilise tous les jours et il est garanti 5 ans.

2. Le robot cuiseur

A l’époque où je me prenais la tête pour savoir comment j’allais pouvoir me mettre à la cuisine du quotidien, une amie m’a parlé de son Thermomix. Je connaissais le mot mais je ne m’étais jamais intéressée au produit. Elle m’a vanté ses mérites et m’a encouragée à faire venir une conseillère/vendeuse chez moi puisque cela n’engage à rien. Malgré le prix très élevé je l’ai acheté car ses concurrents, bien moins couteux, ne paraissaient pas répondre à mon besoin : je voulais un minimum de prise de tête et un minimum de temps en cuisine.

J’ai donc été séduite par :

  • Le mode « pas à pas » : on voir à l’écran ce qu’il faut mettre dans le bol, on le met et on appuie sur « suivant ». Pas besoin de mesurer avant puisque la balance est intégrée et toutes les quantités sont en unité de poids.
  • Le fait qu’il n’y ait pas des tonnes d’accessoires, ce que certains concurrents mettent en avant mais qui ne me convenait pas.
  • Le nombre de recettes dans la base de donnée. La possibilité de les filtrer par temps passé en cuisine. Autant te dire que je clique toujours sur « moins de 15 min ». 
  • Le peu de temps passé pour toutes les tâches qui nécessitent habituellement d’être près de sa casserole : faire rissoler de l’oignon, cuire un risotto… Tout ça est pris en charge par la machine.
  • La possibilité de ne pas couper ses légumes en petits morceaux avant. Je n’aime pas passer longtemps à couper finement les légumes à la main alors que je dois gérer mes enfants encore petits. Je privilégie les recettes où il faut les mettre dans le bol en gros morceaux. C’est le robot qui se charge de les couper. 

Mes recettes fétiches :

  • Sauce végétarienne pour lasagnes
  • Risotto
  • Dhal
  • Préparations à base de légumes pour faire des galettes et boulettes

Peu de temps après avoir acheté le Thermomix, j’ai entendu parler de son concurrent Monsieur Cuisine +, vendu par Lidl. Je ne l’ai pas testé mais il semble être le plus proche du Thermomix, pour une fraction du prix.
En tous cas je ne regrette pas l’investissement. Par ailleurs il y a un côté à la fois simplifié et pédagogique pour cuisiner au Thermomix avec son enfant. Mon ainé a plaisir à appuyer sur les bouton peser ou pour passer à l’étape suivante. Il aime regarder à l’intérieur quand ça tourne.

3. La bouilloire électrique

Quand j’ai besoin de cuire des pâtes en urgence, je fais bouillir l’eau dans ma bouilloire électrique puis je cuis des pâtes à cuisson rapide. En 5min montre en main, c’est prêt. 
Cela peut paraitre tout bête mais plus d’une personne s’est étonnée que je l’utilise pour faire bouillir l’eau de mes pâtes, donc cette utilisation de la bouilloire n’est pas si courante que ça. Je te conseille en tous cas de ne jamais utiliser l’eau chaude du robinet car elle contient des métaux lourd. On peut l’utiliser pour la vaisselle, le ménage, la toilette etc, mais jamais pour l’alimentation.

4. Le congélateur

C’est évident, les surgelés font gagner du temps. Dans un monde idéal, on ne mangerait que des produits frais, voire même des produits cueillis dans son propre jardin. Dans mon monde en revanche, cela n’est pas toujours possible et je suis bien contente de pouvoir décongeler un plat fait maison quelques jours ou semaines auparavant.

Voici ce que je stocke dans mes congélateurs :

  • Des petites, des moyennes et des grandes portions de certains plats fait maisons.
  • Plein de galettes de légumes et légumineuses à sortir une par une pour les enfants .
  • Des morceaux de légumes et viandes cuites, à réchauffer et à servir à mon bébé en DME. Idéal pour faire un petit assortiment à donner à la nounou.
  • Des légumes bio non cuisinés. J’ai un Picard près de chez moi, j’y achète des haricots verts, petits pois et des mélanges de légumes que j’utilise parfois dans mes plats au Thermomix pour aller vite.
  • Des poissons crus (Picard encore une fois) : poissons maigres et poissons gras pour apporter de la variété.
  • Des steaks hachés bio que je sers occasionnellement aux enfants. Idéal pour un bébé en DME.
  • Des parts de gâteaux fait maisons pour les ressortir à mon fils ainé à l’occasion.

Pourquoi je n’utilise plus de micro-ondes

Il y a quelques mois j’ai découvert la géobiologie. Pour résumer, les géobiologues analysent les différentes ondes qui traversent une habitation et émettent des recommandations afin d’optimiser la qualité de vie de ses habitants. Il dispose d’appareils de mesure et j’ai pu moi-même observer l’effet de mon micro-ondes sur l’un de ces appareils. J’ai pris conscience de ce que je savais déjà plus ou moins : il y a des fuites et ces ondes sont particulièrement puissantes. Je me dis qu’elles ont forcément un impact sur les personnes qu’elles traversent.

J’étais partante pour me débarrasser complètement du micro-ondes mais mon compagnon était moins enthousiaste. Nous avons convenu de le garder mais de nous en servir le moins possible. Nous sommes passés d’une utilisation quotidienne à une utilisation très occasionnelle (moins d’une fois par semaine). Cela ne me manque pas du tout ! Je m’organise autrement.

Conclusion

Tu connais maintenant les 4 équipements qui me font gagner un temps précieux. A côté de ça, il suffit de mettre une petite organisation en place afin d’avoir toujours quelque chose de bon à manger. 
Quelles sont tes astuces pour gagner du temps en cuisine ? N’hésite pas à les partager en commentaire ci-dessous.

0 commentaire
0

You may also like

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.